• Romuald Normand

Remonter un collège en difficultés : les clés du succès


De nombreux travaux de recherches ont été produits à l’échelle internationale pour identifier ce qui permet de remonter des collèges en difficultés. Ils se répartissent entre quatre grandes thématiques : la direction scolaire, les compétences professionnelles au sein de l’établissement, l’engagement et l’accompagnement des élèves ; l’engagement des parents et des partenaires de l’école.

La direction scolaire

La littérature de recherche s’est intéressée aux caractéristiques et aux actions de chefs d’établissement. Les études ont montré que les chefs d’établissement efficaces sont ceux qui sont fixent des objectifs stratégiques pour l’ensemble de l’établissement tout en inspirant une vision partagée avec les enseignants. Ces chefs d’établissement gèrent leur collège en se centrant sur les pratiques les plus efficaces qui ciblent l’amélioration de la réussite des élèves. Ils mobilisent aussi les enseignants dans la prise de décision tout en assurant une communication régulière avec eux. Ces chefs d’établissement facilitent aussi l’engagement moral des enseignants en leur permettant de s’approprier leur développement professionnel et donnant priorité à leur bien-être. Enfin, la littérature montre l’importance pour la direction de se centrer sur les activités d’enseignement et de diriger par l’exemple.


Les compétences professionnelles

Les travaux scientifiques sur la refondation des collèges en difficultés montre qu’un certain nombre de stratégies peuvent être utilisées pour aider les enseignants à être plus efficaces, par le développement professionnel, la collaboration et le partage des décisions, l’usage des données, la construction de la confiance et d’un bon état d’esprit. Le développement professionnel est efficace quand il se centre sur les besoins des élèves et de l’enseignement. Dans les collèges en refondation, les enseignants tendent à s’engager davantage dans la collaboration avec d’autres enseignants, à rédiger les contenus à enseigner ensemble, à discuter entre eux des stratégies pédagogiques les plus efficaces, et à se rendre visite dans leurs classes. Ces pratiques aident les enseignants à construire un consensus sur ce qu’est le bon enseignement et à faciliter une responsabilité partagée sur les moyens d’améliorer la réussite. Les études ont aussi trouvé que l’accès des enseignants aux données d’évaluation (et la capacité à les utiliser) étaient un critère de réussite : cela permet aux enseignants de suivre plus précisément les élèves, d’analyser leurs progrès et de mieux identifier leurs besoins. Enfin, l’amélioration du moral des enseignants et la reconnaissance de leur efficacité sont centrales dans la conduite d’un développement professionnel efficace. Les chefs d’établissement qui réussissent à remonter leur collège en construisant la confiance avec les enseignants, en reconnaissant et gérant leurs émotions, et soutenant un environnement ouvert à l’engagement et à l’expérimentation.

L’engagement et l’accompagnement des élèves

A un moindre degré, les études sur le remontage des collèges en difficultés décrit aussi la façon dont ces établissements développent un système d’accompagnement des élèves. L’amélioration des connexions verticales entre différents niveaux de scolarité et les développements horizontaux de l’interdisciplinarité peuvent contribuer à cette remontée. Les stratégies d’enseignement qui sont ajustées aux compétences et aux besoins émergents des élèves est aussi un facteur de réussite. Plusieurs études soulignent le rôle des conseils, du tutorat, des programmes de transition, et des temps d’apprentissage étendus dans l’amélioration des compétences des élèves en difficultés en littératie et numératie. Est pointée aussi l’importance de l’environnement non scolaire, comme le climat général de l’établissement, mais aussi un environnement ordonné, amical où règne l’ordre et la discipline. Les adultes ont généralement des exigences élevées dans la conduite des élèves et dans leurs relations, tout en développant des dispositifs d’accompagnement qui permettent de prévenir les comportements déviants. Ces collèges offrent aussi des activités et des services en dehors de la classe aux élèves, au travers d’activités hors programmes scolaires, des projets de résolution des conflits, et des occasions de rencontre avec les conseillers d’orientation.


L’engagement des parents, de la communauté éducative, et des partenaires de l’école

Les chercheurs ont noté enfin l’importance de rendre les activités de classe et les progrès des élèves transparents pour les familles, en notifiant systématiquement aux parents les besoins d’amélioration, et en les engageant à accompagner les progrès des élèves et la remontée du collège. Les établissements généralement redéfinissent leurs relations avec les autorités locales et leurs partenaires pour mieux coordonner les ressources. Cet engagement des partenaires, même s’il est moins important que les autres facteurs, demeurent toutefois une composante essentielle du remontage.


Source : Villavicencio, A., & Grayman, J. K. (2012). Learning from “turnaround” middle schools: Strategies for success. New York: Research Alliance for New York City Schools.

#Directionscolaire #Etablissements #Accompagnement #Communauté

© 2020 - François Muller, Romuald Normand, Thierry Foulkes   - https://www.innoedulab.com/

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • YouTube - Black Circle