• Romuald Normand

Transformer l'organisation scolaire avec les technologies digitales : le programme IZone à New York


En 2010, le département de l’éducation de New York a mis en place une technologie et une gouvernance révolutionnaire pour améliorer la réussite des élèves très défavorisés dans les différents districts de la ville. Le programme appelé Innovation Zone (ou iZone) a contribué à changer les conditions d’enseignement dans des centaines d’établissement en améliorant significativement la réussite des élèves. Il a consisté à utiliser des contenus scolaires renouvelés chaque jour et des planifications des leçons qui s’adaptaient régulièrement aux besoins d’apprentissage individuel des élèves. La maîtrise élevée des compétences, non limitée aux compétences de base, a constitué l’objectif pour chaque élève alors que le temps de travail et le personnel étaient reconfigurés pour s’adapter à cette nouvelle organisation scolaire. Il s’agissait, selon le responsable de programme, John White, de faire de la réussite des élèves une constante et des adultes une variable. Pour mieux préparer les élèves à l’entrée dans l’enseignement supérieur, les établissements se sont profondément restructurés. Plutôt que demander à chaque enseignant de différencier l’enseignement pour une classe de 30 élèves ou plus, en fonction des différences de compétences et de styles d’apprentissage des élèves, il a été considéré que la différenciation serait une part normale de chaque leçon. Plutôt que de prescrire une approche standardisée des contenus scolaires, du personnel, des emplois du temps, et de l’évaluation, les établissements de l’iZone ont pu explorer et innover dans des dispositifs centrés sur les élèves et adoptant les principes suivants :

Une évaluation régulière des progrès

Des plans d’apprentissage personnalisés

Des modalités multiples d’apprentissage (une combinaison de travail indépendant des élèves, d’enseignement par petits groupes, de tutorat individuel, d’activités collaboratives entre élèves, d’enseignement à distance)

Un nouveau partage des rôles et des responsabilités parmi les adultes et les jeunes

Un niveau d’exigence élevé en termes de réussite scolaire

Les outils et les stratégies utilisées comprenaient :

  • Des technologies digitales pour l’enseignement à distance et hybride permettant aux enseignants de différencier leur enseignement en temps réel, d’étendre le temps d’apprentissage des élèves et de les faire accéder à des ressources non disponibles dans leur école d’origine

  • Des outils permettant aux élèves de mieux maîtriser les différentes étapes de leur apprentissage et de gagner en réflexivité sur ce qu’ils apprenaient

  • Des logiciels d’apprentissage adaptatif assistant les enseignants dans la personnalisation des apprentissages

  • Des évaluations journalières par le numérique permettant de mieux guider les élèves dans leurs progrès, et d’adapter leur plan d’apprentissage en fonction de leurs besoins

  • De nouvelles conceptions digitales de l’enseignement débordant la salle de classe et intégrant de multiples modalités d’enseignement (magistral, à distance, basé sur les logiciels, collaborations entre élèves, etc.)

Les différences entre un enseignement traditionnel et l’enseignement mis en œuvre dans les établissements du programme iZone sont les suivants :

Enseignement traditionnel

Le temps, l’espace et le rythme d’apprentissage sont constants

Les normes sont alignées sur l’évaluation mais pas sur la préparation des élèves pour l’enseignement supérieur

Les évaluations sont données à intervalles réguliers

Les rôles des enseignants sont génériques

Enseignement iZone

L’apprentissage se fait en fonction des besoins et du rythme des élèves

Les normes sont liées à des attentes générales sur la réussite dans l’enseignement supérieur

Les contenus scolaires sont standardisés avec une possibilité de différenciation limitée

Les contenus scolaires sont personnalisés pour satisfaire à des besoins d’apprentissage variés

Les évaluations sont utilisées de façon à s’adapter à la progression des élèves et à la maîtrise des compétences

Les rôles des enseignants sont flexibles et accompagnent la personnalisation des apprentissages

Le programme iZone a été mis en œuvre selon plusieurs phases. Durant la phase pilote, certains établissements ont développé des innovations en termes d’usage des équipes pédagogiques et de temps, tout en développant de nouveaux dispositifs d’enseignement évalués par des essais contrôlés randomisés. D’autres établissements se sont limités à reconfigurer essentiellement la gestion du temps et des équipes. Un troisième groupe a cherché à développer des technologies digitales pour développer l’apprentissage et enseigner les compétences de base en restructurant les contenus d’enseignement.

Le département de l’éducation a cherché ensuite à changer d’échelle pour intégrer d’autres établissements au programme en développant davantage les partenariats et le travail en réseau avec des organisations publiques ou privées aidant à développer des solutions innovantes. Ces nouveaux modèles d’organisation ont contribué à réduire la taille des classes, à étendre le temps de présence des enseignants et rendre plus flexible les emplois du temps sur l’année, tout en inventant des dispositifs de tutorat permettant d’accompagner les élèves. L’usage des technologies digitales a été systématiquement renforcé pour transformer les modes d’apprentissage et les relations entre les élèves et les adultes. Les dispositifs innovants étaient confectionnés dans un travail conjoint des partenaires, des responsables de réseau, et des professionnels dans les établissements.

Source : Lake, R., & Gross, B. (2011). New York City's iZone. CRPE Working Paper# 2011-1. Center on Reinventing Public Education.

#NewYork #Technologiesdigitales #Apprentissage #Organisation #Réseaux

© 2020 - François Muller, Romuald Normand, Thierry Foulkes   - https://www.innoedulab.com/

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • YouTube - Black Circle