© 2020 - François Muller, Romuald Normand, Thierry Foulkes   - https://www.innoedulab.com/

RSS Feed
  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • YouTube - Black Circle
  • Romuald Normand

L’éducation à l’orientation des élèves : qu’est-ce qui marche ?


Le rapport, commandé par l’Education Endowment Foundation, fournit des résultats de recherche sur des programmes d’intervention régissant le parcours des élèves dans leur transition du collège au lycée et leur effet sur leurs compétences et résultats scolaires. La littérature de recherche a passé en revue 73 études centrées sur l’éducation à l’orientation définie comme suit : « une aide scolaire à l’orientation conçue pour améliorer l’éducation, l’emploi et les compétences sociales des élèves ». Toutes les études comprenaient des approches expérimentales ou quasi-expérimentales entreprises par l’OCDE depuis 1996.

source : : https://educationendowmentfoundation.org.uk/evidence-summaries/evidence-reviews/careers-education/

Voici les questions auxquelles la revue internationale de littérature de recherche cherche a cherché à répondre :

  • Quel type d’intervention sur les parcours des élèves possède le plus d’effets sur leurs résultats scolaires, leur situation de travail future, leurs compétences sociales et leur bien être ?

  • Quelle est la force de la preuve pour les recherches conduites sur ces interventions ?

  • Quels sont les manques dans les connaissances scientifiques qui doivent être pris en compte ?

Leadership transformationnel

Un programme d’orientation qui nécessite une formation poussée de l’équipe pédagogique et des changements dans les modes d’action avec les élèves

Woolley et al. (2013) ont étudié le Career Start Programme aux Etats-Unis où les enseignants de niveau collège suivent un processus de développement professionnel interactif pour réviser leurs méthodes d’enseignement dans les disciplines fondamentales en prenant des exemples spécifiques sur l’orientation. L’étude a trouvé des résultats significatifs dans l’amélioration des résultats en mathématiques mais pas en lecture

Force de la preuve : medium

Mentorat

Une relation soutenue entre l’élève et un volontaire adulte non formé (sélectionné sur la base de son expérience professionnelle) et géré par un établissement scolaire pour accompagner et encourager le jeune durant sa période de transition du collège au lycée

Miller (1999) a examiné l’impact du mentorat dans le monde économique et communautaire dans sept établissements scolaires en Angleterre. Une analyse de valeur-ajoutée montre un effet limité mais positif sur les résultats au baccalauréat comparé à des groupes d’élèves similaires mais non impliqués dans l’intervention.

Force de la preuve : medium

Apprentissage sur l’orientation

Un processus d’apprentissage individuel ou en groupe, conçu pour aider l’élève à développer ses connaissances, sa confiance, et ses compétences pour être mieux informé, faire des choix pertinents, et planifier son avenir en progressant doucement vers de nouvelles formes d’apprentissage et le travail

Kashefpakdel et Percy (2016) ont examiné les parcours des élèves quand ils parlent avec des intervenants extérieurs à l’âge de 14-16 ans et les bénéfices obtenus à l’âge de 26 ans (en situation d’emploi à plein temps). L’étude montre que les jeunes obtiennent de meilleurs salaires et que les échanges ont été très utiles.

. Force de la preuve : élevée

Apprentissage sur le lieu de travail

Un programme d’apprentissage qui utilise le contexte de travail pour développer les connaissances, compétences et la compréhension utiles au travail, y compris l’apprentissage à travers l’expérience de travail, l’apprentissage du travail et des pratiques, et l’apprentissage des compétences pour le travail

Kemple and Wilner (2008) ont examiné l’impact de la participation des adolescents sur trois ans (un jour par semaine) dans un programme d’études professionnelles riche en engagement de l’employeur. En utilisant les essais contrôlés randomisés, ils ont suivi 1764 jeunes jusqu’à l’âge de 26 ans et ont trouvé que le groupe expérimenté avait obtenu 11% de plus de gains en moyenne que le groupe de contrôle

Force de la preuve : élevée

Suivi d’un salarié senior

Une courte période d’exploration d’un métier (pas plus de trois jours) sur le lieu de travail où l’élève observe les salariés au travail, et réfléchir sur leur expérience professionnelle

Neumark et Rothstein ont examiné l’impact de la participation des adolescents américains dans des programmes de suivi au travail et les résultats. A partir d’une analyse longitudinale, ils ont montré que cela augmentait le taux de participation à l’enseignement post-secondaire et que cela réduisait le désœuvrement des élèves.

Force de la preuve : forte

Expérience de travail

Une activité au sein de laquelle les élèves travaillent ensemble pour créer une junior entreprise sur une période plus ou moins longue, avec l’accompagnement de volontaires du monde du travail

Huber et al. (2014) ont examiné l’effet de programmes d’éducation à l’entrepreneuriat pour des élèves de l’école primaire. 2571 élèves ont participé en étant répartis entre groupe de contrôle et groupe témoin. L’étude a trouvé un impact significatif dans le développement des compétences non cognitives (prise de risque, créativité, sentiment d’auto-efficacité)

Force de la preuve : élevée

Caractéristiques des pratiques efficaces d’éducation à l’orientation

Certains résultats de recherche émergents ont identifié des pratiques efficaces. Etant donné la faiblesse de la preuve et la variabilité des interventions, ils ne doivent pas être considérés comme définitifs. Cependant, ils permettent de mettre en évidence quelques facteurs qui possèdent un impact :

  • La réflexion sur l’orientation : rendre les choses concrètes sur la motivation et les aptitudes, s’auto-réguler, s’auto-déterminer, et être résilient en prenant du recul

  • Explorer les possibilités d’orientation : donner de la constance à son projet d’orientation en explorant les options possibles pour les études ou le travail

  • Agir pour son orientation : avoir des occasions de donner du sens à son orientation et apprendre à partir de différents types d’intervention

  • Développer son réseau : construire et maintenir son réseau de contacts clés

  • Apprendre de son environnement : avoir des expériences stimulantes de la vie réelle avec un travail et un dialogue sur ces expériences

  • Dialoguer sur l’orientation : les adolescents ont des conversations signifiantes avec les enseignants, les parents, les professionnels, les employés ou employeurs

  • Les conversations à propos de l’orientation sur le lieu de travail : donner la possibilité aux élèves de s’exposer et d’avoir une expérience des situations de travail réelles

Ce qui manque dans la littérature internationale de recherche

La littérature à partir d’études expérimentales ou quasi-expérimentales est faible. Il y a plusieurs types d’intervention pour lesquels les résultats n’ont pas été évalués à ce jour. Le manque de résultats comprend :

- la manière dont l’éducation à l’orientation booste la réussite scolaire d’un grand nombre d’adolescents, notamment la compréhension de la façon dont différents groupes répondent différemment aux interventions, ce qui nécessiterait une combinaison d’approches quantitatives et qualitatives

Une étude des effets de l’éducation à l’orientation personnalisée et ciblée (et une guidance) pour les adolescents (et leurs parents) particulièrement parmi les groupes désavantagés, les jeunes migrants, les élèves à besoins particuliers

Une étude des systèmes permettant de suivre les élèves et de connaître leur progression dans le temps (partir de données disponibles sur leurs trajectoires)

Une mesure de l’efficacité des technologies digitales en ligne et dans la classe

Une mesure de l’importance du capital social et culturel, par exemple donnant des possibilités aux adolescents d’élargir leurs réseaux et leurs horizons

#Orientation #Education #Apprentissage #Accompagnement #Réussite