© 2020 - François Muller, Romuald Normand, Thierry Foulkes   - https://www.innoedulab.com/

RSS Feed
  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • YouTube - Black Circle
  • Romuald Normand

Les technologies numériques : des effets limités sur l’enseignement


Durant les dernières décennies, les technologies numériques ont été présentées comme la quintessence de l’innovation dans l’éducation. Il est généralement considéré que ces technologies permettent d’améliorer les résultats des élèves et le potentiel des enseignants. Par contraste, les résultats de la recherche internationale sont souvent inconsistants et difficiles à généraliser. Même les études conduites par ses avocats les plus optimistes ont du mal à trouver des résultats significatifs justifiant de meilleurs résultats et il semble que ces technologies ont un impact indirect sur les conditions d’apprentissage et la pédagogie. Une revue d’études d’impact au niveau national, européen et international ont montré l’importance des technologies numériques dans la motivation des élèves, le développement de leurs compétences, et le travail en équipes. Certaines de ces études apportent la preuve d’une amélioration de la réussite scolaire en anglais, science, design et technologie. Les tableaux interactifs au Royaume Uni ont des effets positifs sur l’amélioration de la performance des élèves en littératie, mathématiques et sciences

particulièrement pour les élèves les plus en difficultés. Cependant un nombre limité d’études établissent un lien entre technologie numérique et réussite scolaire. Ces évaluations montrent un impact encore moindre sur le transfert des connaissances et expériences dans d’autres contextes lorsque les élèves sont confrontés à de nouvelles situations et qu’ils collaborent entre eux. Il n’est pas toujours facile de savoir si l’amélioration de l’apprentissage est du à l’usage des ordinateurs et des technologies numériques plutôt qu’à un autre facteur. Le problème est le même que de savoir si les livres ont un effet sur l’apprentissage : ce sont des media pour transmettre l’information mais ils couvrent une grande étendue de contenus, structures et genres de manière infinie. Plusieurs études révèlent que même si les ordinateurs sont disponibles dans un grand nombre d’écoles, ce ne sont pas tous les enseignants qui les utilisent. Quand ils sont utilisés, les enseignants ont du mal à modifier leurs routines de classe et leurs attentes vis-à-vis des prédispositions des élèves à apprendre. La technologie par elle-même ne produit pas de « méga changements » dans les pratiques d’enseignement et d’apprentissage. En fait, la majorité des enseignants semblent explorer les technologies numériques comme des outils pour renforcer leurs pratiques existantes, puis construire progressivement leur pratique en relation avec les contenus scolaires. Les principales contraintes pour mettre en œuvre des approches innovantes des technologies numériques sont :

  • Le manque de soutien gouvernemental pour accompagner les changements dans l’éducation

  • Les spécifications et les normes des programmes d’enseignement nationaux

  • Les systèmes centralisés de supervision des écoles

  • Les structures conventionnelles de l’enseignement (des leçons standards qui durent 45-50 minutes)

  • L’allocation de l’espace- accès aux ordinateurs, nombre d’élèves par classe, architecture scolaire, arrangement du mobilier scolaire dans les classes

  • Le développement professionnel des enseignants dans les technologies qui n’encouragent guère des changements profonds

  • Des contenus scolaires orientés par les disciplines qui évient la transdisciplinarité et l’enseignement par résolution de problèmes

  • L’absence de motivation des enseignants pour appliquer des méthodes nouvelles et le manque de compréhension dans l’usage des technologies numériques

  • L’autonomie réduite des enseignants et des élèves dans les décisions concernant les contenus scolaires et la pédagogie

Source : Sancho, Juana M. "Digital technologies and educational change." Second international handbook of educational change. Springer, Dordrecht, 2010. 433-444.

#Numérique #Evaluation #Réformes #Réussite