• Romuald Normand

La restructuration de la profession enseignante à l'heure de la globalisation

Les réformes des projets éducatifs, circulant à l’échelle internationale, centrées sur une logique de capital humain, ont eu une profonde empreinte sur la profession enseignante dans de nombreux lieux à travers le monde. Emergeant au début des années 1990, les notions d’«économie de la connaissance » et de « société apprenante » ont gagné de l’influence internationalement, des concepts comme la Nouvelle Gestion Publique et la culture de l’audit ont servi comme projet utile pour nommer et décrire un autre paysage administratif et bureaucratique. Dans ce nouvel ordre, les professions de l’éducation ont été singulièrement propulsés sous les feux de la rampe. Alors que la profession enseignante a été longtemps chargée de délivrer le remède universel pour la scolarisation au travers de projets de modernisation et de développement national, la responsabilité donnée aux enseignants a commencé à se déplacer de la production d’un « bonne société » à la production d’une « bonne économie ».


Comme ce livre le documente de façon persuasive, cette hausse de l’importance accordé aux savoirs et travail professionnels des éducateurs a été accompagné par un accroissement significatif de la (re)régulation du travail enseignant.


(extraits) Noah Sobe, Université de Loyola, Chicago, Etats-Unis


#Enseignants #Normes #Politique #Responsabilités

© 2020 - François Muller, Romuald Normand, Thierry Foulkes   - https://www.innoedulab.com/

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • YouTube - Black Circle