© 2020 - François Muller, Romuald Normand, Thierry Foulkes   - https://www.innoedulab.com/

RSS Feed
  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • YouTube - Black Circle
  • Romuald Normand

Conduire le changement dans l'établissement scolaire (5)


Le changement concerne à la fois l’amélioration de la réussite des élèves et le renforcement des compétences collectives dans l’établissement. La compréhension du travail individuel s’inscrit dans une réflexion au sein d’une communauté de pratiques pour laquelle les membres partagent une vision commune et une volonté d’apprentissage professionnel tournée vers l’expérimentation d’activités nouvelles.

Cette identification à une communauté professionnelle contribue à définir les comportements légitimes et les attentes mutuelles. Les communautés de pratiques peuvent avoir des attentes différentes en fonction des contextes dans lesquels s’inscrivent leur action. Par conséquent, se centrer juste sur une discipline scolaire comme unité d’analyse ou l’organisation scolaire dans son ensemble contribue à méconnaître les ressources et les significations que les individus mobilisent à l’appui de leur investissement et engagement.

Une approche plus négociée, plus flexible, et moins directive du changement est nécessaire pour construire une dynamique collective. Une communauté professionnelle, pour laquelle l’enseignant développe un sentiment d’appartenance, possède une vision partagée, s’inscrit dans un travail collaboratif, et accepte conjointement d’assumer les effets de son travail.

Les compétences collectives ne sont pas autre chose que la création d’expériences et d’occasions communes d’apprendre ensemble et de soutenir un développement professionnel continu centré sur l’apprentissage des élèves. Les discussions entre enseignants se centrent souvent sur leurs savoirs académiques et compétences professionnelles dans une discipline.

Pourtant, d’autres compétences collectives sont nécessaires comme la capacité à diversifier les pratiques pédagogiques, à repenser ses croyances et des rôles dans les situations de classe, à accepter le changement de sa posture pédagogique, à reconsidérer son rapport à sa discipline d’enseignement.

L’établissement mais aussi la classe sont les éléments et les processus qui possèdent un effet direct sur la façon dont le changement est initié et géré dans l’organisation. A l’échelle de l’établissement, un certain nombre de condition doivent être remplies :

  • Un engagement pour le développement professionnel des enseignants

  • Des efforts réels pour impliquer l’équipe pédagogique, les élèves et la communauté éducative dans le projet d’établissement

  • Une approche en termes de dynamique de changement et mobilisation des équipes

  • Des stratégies de coordination horizontale des actions efficaces

A l’échelle de la classe, la mise en œuvre efficace du changement dépend de :

Des relations authentiques : : la qualité et l’ouverture des relations entre l’enseignant et ses élèves

Des règles et des limites : des attentes mutuelles de respect et de comportement discipliné dans la classe

La planification, les ressources et la préparation : l’accès des enseignants à une vaste gamme de ressources pédagogiques et leur capacité à planifier et diversifier leurs pratiques

Le répertoire de l’enseignant : l’étendue des styles d’enseignement et des modèles que l’enseignant a assimilé et sa capacité à les utiliser en contexte

Les partenariats pédagogiques : la capacité des enseignants à construire et développer des relations professionnelles en dehors de la classe pour discuter des moyens de s’améliorer

: la capacité de l’enseignant(e) à réfléchir sur sa propre pratique et à la tester en situation

Source : Hopkins, D., West, M. and Ainscow, M. (1996) Improving the Quality of Education for All. London: David Fulton Publishers.

#Changement #Dynamique #Développementprofessionnel #Communauté #Apprentissageprofessionnel #Apprendre