• Romuald Normand

Dépasser l'opposition évaluation sommative/évaluation formative


On peut aussi considérer la relation entre « évaluation formative » et « évaluation sommative » non pas comme une opposition formelle mais selon une continuité comme il est indiqué dans le tableau suivant :

Aux extrêmes sont situés les pratiques et les usages qui caractérisent le plus l’« évaluation pour les apprentissages » et l’« évaluation des apprentissages ». Dans sa forme purement formative, l’évaluation constitue une composante essentielle de l’interaction élève-enseignant. L’élève et l’enseignant prennent en compte le travail en relation aux objectifs qu’ils jugent particulièrement adaptés à titre individuel. Le but premier est de permettre d’identifier les prochaines étapes de l’apprentissage et la manière d’y accéder. L’évaluation purement sommative donne un compte rendu de ce qui a été réussi comparativement aux autres élèves. Entre les deux, il est possible d’identifier une série de procédures qui jouent un rôle varié pour l’enseignement comme pour l’apprentissage. Par exemple, beaucoup d’enseignants commencent un nouveau chapitre en recensant ce que les élèves connaissent déjà, l’objectif étant d’informer la planification de l’enseignant plutôt que de faire le point à titre individuel avec chaque élève. De même, à la fin d’une séquence de travail, les enseignants donnent parfois des tests informels pour évaluer si les nouvelles conceptions ont été bien appropriées ou si les élèves ont besoin d’une consolidation. Une évaluation formative planifiée concerne la classe entière et le but de l’enseignant est de considérer comment l’apprentissage collectif a progressé en relation avec ce qui est attendu par le programme scolaire. La collecte d’information peut se faire en donnant un test à la classe ou une tâche particulière à remplir, elle est planifiée et préparée au préalable, les résultats sont intégrés dans l’enseignement. C’est la même chose pour l’évaluation sommative informelle, sauf que la méthode ressemble davantage à un sondage sur un point particulier alors que dans le cas précédent il s’agit d’aligner les élèves selon une même progression.

Source : Harlen W., James M., 1997, « Assessment and learning : differences and relationships between formative and summative assessment », Assesment in Education, 4 (3), pp. 365-80

#Evaluation #Classe #Pratiques #Feedback

© 2020 - François Muller, Romuald Normand, Thierry Foulkes   - https://www.innoedulab.com/

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • YouTube - Black Circle