• Romuald Normand

Lecture : qu’est-ce qui marche en Grande Section/CP ?


D’après l’Education Endowment Foundation

L’ Education Endowment Foundation (EEF) est un organisme indépendant qui vise à améliorer la réussite des élèves de 3 à 18 ans, particulièrement les plus désavantagés, en développant leurs compétences pour la vie et en les préparant mieux au monde du travail et à la poursuite d’études. Il accompagne les enseignants et les chefs d’établissement anglais en leur fournissant des ressources libres et indépendantes, fondées sur des preuves, afin d’améliorer leurs pratiques et l’apprentissage. Elle met au point à partir de ces résultats des programmes d’intervention auprès des élèves et des établissements en difficultés.

https://educationendowmentfoundation.org.uk/tools/guidance-reports/

1. Développer les compétences des élèves à parler et à écouter en élargissant leur compréhension de la langue • Développer la langue orale est particulièrement important pour le développement d’un nombre étendu de compétences pour l’écriture et la lecture. Les activités utiles comprennent : - Les élèves qui lisent des livres à voix haute et sont encouragés à entretenir des conversations à partir d’eux - L ’enseignant qui produit des inférences régulières en posant des questions pertinentes à voix haute et en y répondant lui-même - Les élèves qui sont engagés dans un groupe ou par pairs de façon à ce qu’ils puissent partager leurs idées et faire des inférences - Des activités qui étendent les possibilités de langue parlée et réceptive - Un enseignant qui aide les élèves à articuler clairement ce qu’ils vont dire à l’écrit

2. Utiliser une approche équilibrée et engageante pour développer la lecture qui intègre à la fois des compétences de décodage et de compréhension • Le développement des compétences à la fois dans le décodage (la capacité à traduire les mots écrits en sons dans la langue parlée) et la compréhension (la capacité à comprendre la signification de la langue qui est lue) pour être confiant et compétent dans la lecture mais elles ne suffisent pas à elles seules • Il est aussi important de se rappeler que les progrès en littératie nécessitent de la motivation et de l’engagement qui pourront aider les élèves à développer la persévérance et le plaisir dans leur lecture • Les enfants ont besoin d’un éventail large d’expériences de la langue et de la littératie pour développer leur compréhension des textes écrits dans toutes leurs formes. Cela comprend un engagement actif avec différents medias, genres de textes, et contenus.

3. La mise en œuvre systématique d’une méthode phonétique • La méthode phonétique enseigne explicitement aux élèves un ensemble de relations lettres-sons à travers l’organisation de séquences. Les choses suivantes doivent être prises en considération : - Une méthode phonétique ne sera efficace que si elle utilise une pédagogie efficace. La manière dont elle est enseignée est importante - Les progrès des élèves doivent être contrôlés pour vérifier s’ils peuvent être accélérés ou si ils ont besoin d’un accompagnement supplémentaire. - Les leçons doivent engager les élèves, développer leur persistance et leur persévérance, et donner du plaisir dans l’enseignement - Toute l’équipe pédagogique doit recevoir une formation lui permettant d’être efficace dans la mise en œuvre de la méthode - Le programme doit être mise en œuvre de la manière dont il été conçu au préalable par son concepteur

4. Enseigner aux élèves l’utilisation de stratégies pour développer et contrôler leur compréhension de la lecture • La compréhension de la lecture peut être améliorée en enseignant aux élèves les stratégies spécifiques qu’ils peuvent mettre en œuvre pour vérifier qu’ils comprennent ce qu’ils lisent et qu’ils surmontent les barrières de la compréhension. Cela comprend : - l’inférence - Le questionnement - La clarification - Le résumé - La prédiction Les enseignants peuvent introduire ces stratégies en utilisant des supports modélisés et structurés qui doivent être progressivement réduits au fur et à mesure que l’élève progresse jusqu’à ce qu’il puisse mettre en œuvre une activité en autonomie.

#Lecture #Apprentissage #Réussite #Elèves #Efficacité


Dans la série:

Enseigner la lecture à l’école primaire. Stratégie 1.

Choisir un programme de lecture La plupart des écoles élémentaires choisissent des lectures ordinaires empruntées aux manuels ou aux guides professionnels pour les enseignants. L’avantage est que cela donne accès à des approches consistantes et bien développées par les experts en littératie, souvent accompagnés par des supports de cours fondés sur la collaboration professionnelle. Mais le problème est que ces contenus ne satisfont pas toujours les besoins des élèves particulièrement quand il y a des grands écarts dans la classe.

Enseigner la lecture à l'école primaire.Stratégie 2.

Utiliser un programme d’intervention qui a fait ses preuves. Les élèves qui lisent en dessous du niveau requis ont besoin d’une intervention spécifique pour améliorer leur réussite. Beaucoup d’écoles offrent des programmes d’intervention dans lesquels les élèves manquent soit une part d’enseignement de la lecture (généralement sur un temps de travail autonome) or un temps de non-lecture pour travailler seul ou en petits groupes avec une personne qualifiée mais il y a aussi des stratégies dans lesquelles l’enseignant peut intervenir lui aussi dans la classe.

Enseigner la lecture à l’école primaire. Stratégie 3.

Ajuster le temps passé à la lecture Les chercheurs s’accordent généralement sur le fait qu’un minimum de 90 minutes est nécessaire pour l’enseignement de la langue à l’école élémentaire. Quand l’enseignement de l’écrit se fait selon différentes transitions, le temps peut être proche de 2 heures. Bien sûr, la structure de temps passé à la lecture (et l’écriture) est des plus importantes. Il faut s’assurer que ce temps n’est pas interrompu (par la sonnerie, des annonces, etc). Les deux heures sur la langue chaque jour laissent environ quatre heures pour d’autres d’activités d’enseignement.

Enseigner la lecture à l'école primaire. Stratégie 4.

Développer des groupes de lecture flexibles Il est important que les éducateurs reconnaissent que leurs classes sont composés d’élèves avec des compétences et des intérêts différents. Grouper les élèves est essentiel mais quand le groupement est fondé uniquement sur les compétences, il peut avoir un effet négatif sur les apprentissages, spécialement quand les connaissances préalables et les niveaux de lecture des élèves ne sont pas pris en compte.

Enseigner la lecture à l'école primaire. Stratégie 5.

Développer la lecture de manière transversale dans l’école Enseigner une langue ne peut pas être laissé aux enseignants seuls dans leur classe. La recherche montre qu’il faut au minimum 90 minutes par jour consacrés à la lecture mais que cela peut se faire en enseignant d’autres disciplines comme les sciences, les mathématiques, la musique et d’autres sujets.

Enseigner la lecture à l’école primaire. Stratégie 6

.Utiliser les technologies numériques pour améliorer l’apprentissage de la lecture Une abondante littérature de recherche existe pour vanter les mérites des technologies numériques pour aider les élèves à apprendre en lecture, et beaucoup d’entre elles sont peu chères voire gratuites. Les technologies intégrant les apports des sciences cognitives et des neurosciences peuvent aider les élèves qui ont de grandes difficultés

© 2020 - François Muller, Romuald Normand, Thierry Foulkes   - https://www.innoedulab.com/

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • YouTube - Black Circle